Expatriés : pensez à votre couverture retraite !

Chaque année, des milliers de salariés quittent la France pour s’installer dans d’autres pays. Ce changement de pays de résidence s’explique par divers facteurs. Si certains travailleurs souhaitent se rapprocher de leur famille, d’autres trouvent en l’expatriation l’opportunité rêvée d’insuffler une nouvelle dynamique à leur carrière. Quelles que soient les raisons de votre départ pour l’étranger, il y a un détail que vous ne devrez négliger sous aucun prétexte. Il s’agit de votre couverture retraite. En vous expatriant, vous devrez prendre les mesures nécessaires pour assurer vos arrières en garantissant votre protection retraite.

Dans cet article, vous trouverez toutes les astuces pour assurer votre couverture retraite.

Expatriation à l’étranger : l’information, votre arme !

Avant même de choisir l’appartement dans lequel vous logerez ou même de d’acheter vos billets d’avions, songez à votre couverture retraite. Dans cette logique, l’information sera votre fidèle allié. Le pays dans lequel vous choisirez de vous établir aura une incidence sur votre retraite. Cet impact peut être négatif ou positif. Ainsi, vous devrez prendre toutes les informations nécessaires sur le régime de retraite applicable dans le pays.

Expatriés : pensez à votre couverture retraite !

Si votre pays d’accueil est un État membre de l’Union européenne ou un pays ayant un accord avec la France, c’est un point positif. En effet, les trimestres travaillés dans votre pays d’accueil seront comptabilisés pour le calcul de votre pension de retraite en France.

Cependant, si votre pays d’accueil est hors de l’Union européenne et n’a aucun accord avec la France, les périodes travaillées ne seront pas prises en compte pour le calcul de vos indemnités de retraite en France. Bien évidemment, cette situation pourrait s’avérer embarrassante et pénalisante.

Les divers moyens pour assurer votre couverture retraite à l’étranger

En matière de couverture retraite, les expatriés ont plusieurs atouts dans leur manche. Dans un premier temps, vous pourriez choisir de souscrire une assurance volontaire auprès d’une Caisse de sécurité sociale de votre pays d’accueil. Ainsi, vous cotiserez dans votre pays hôte tout en continuant à détenir des droits pour une prise en charge de vos retraites en France. Par ailleurs, pour votre retraite de base et votre complémentaire, vous pouvez déposer vos cotisations auprès des Caisses habilitées.

Dans un second temps, vous pouvez opter pour l’épargne ou l’investissement dans l’immobilier pour assurer vos années de retraites. Ainsi, vous avez la possibilité d’épargner vos avoirs dans des banques qui offrent des taux intéressants. Aussi, en achetant un bien immobilier vous pouvez le mettre en location ou le vendre plus tard pour couvrir vos années de retraite.